Vous pensez vendre?

Mettre votre propriété en vente est une étape majeure et la préparation est nécessaire afin d'obtenir une transaction gagnante. L'Équipe Corber prendra le temps de vous éduquer et de vous préparer à cette étape cruciale. S'il vous plaît, prenez le temps de lire nos conseils et stratégies avant de vous décider sur la vente de votre maison .

Vendre

GuideAcheteur

Guide du vendeur

ADOBE READER

Afin de lire ces documents, vous devez avoir Adobe Reader d’installé, sinon vous pouvez le télécharger ici […]

Conseils pour la vente

Faire bonne impression

La première impression des visiteurs est cruciale. Souvent, tout se joue dès qu’ils aperçoivent l’entrée principale de la maison. Assurez-vous que tout est propre et en bon état, y compris la pelouse et l’aménagement paysager. Retirez les feuilles mortes et dissimulez les déchets. S’il a neigé, déblayez les escaliers et l’entrée.

Faire quelques retouches

Retoucher la peinture, remplacer le papier peint endommagé, colmater les fissures apparentes et réparer les carreaux brisés donneront à votre maison un aspect nouveau.

Accueillir le soleil

La lumière du jour optimise le charme d’une maison. Relevez les stores et tirez les rideaux; les visiteurs pourront ainsi constater combien votre maison est bien éclairée et accueillante.

Réparer les fuites d’eau

Un robinet qui fuit altère l’apparence d’un bain ou d’un évier et trahit une plomberie défectueuse, ce qui risque de décourager certains acheteurs. Remédiez au problème le plus vite possible.

Être minutieux

Ce sont les plus fins détails qui témoignent de l’aspect général d’une propriété. Prenez le temps de bien vérifier le fonctionnement des portes, tiroirs et fenêtres.

Renforcer la sécurité

Tout accident est à éviter : des escaliers dégagés et des pièces ordonnées contribueront au bon déroulement des visites.

Valoriser sous-sol et grenier

Le grenier, le sous-sol et les autres espaces de rangement ne doivent surtout pas être négligés. Éclairez le tout et n’hésitez pas à appliquer une couche de peinture si nécessaire.

Ranger les armoires

Vous gagnez à mettre de l’ordre dans les armoires : les acheteurs potentiels recherchent des espaces de rangement vastes et commodes.

Privilégier salle de bains et cuisine

Ces pièces influencent grandement la décision de l’acheteur. Nettoyez la robinetterie, calfeutrez les fissures, lavez les serviettes et la lingerie, libérez les comptoirs. Tout doit briller de propreté !

Privilégier la simplicité

Des pièces bien aérées, propres et harmonieuses mettront le client à l’aise et amélioreront son expérience de visiteur. Retirez les meubles inutiles et utilisez des articles aux couleurs attrayantes.

Bien éclairer la maison

Lors des visites en soirée, laissez toutes les lumières extérieures et intérieures allumées, et remplacez les ampoules au besoin. La maison paraîtra plus chaleureuse et accueillante.

Éviter l’achalandage

Les réunions familiales ou entre amis peuvent donner aux acheteurs l’impression qu’ils vous dérangent. De la sorte, ils peuvent être portés à écourter leur visite ou à négliger des aspects importants de votre maison.

Éliminer toute source de distraction

Je dois pouvoir discuter calmement avec l’acheteur potentiel si vous souhaitez obtenir les meilleurs résultats possibles. Abaissez le volume de vos appareils et éteignez le téléviseur.

Éloigner les animaux

Les animaux sont les meilleurs amis de l’homme. Néanmoins, tenez-les à distance : certaines personnes les redoutent ou y sont allergiques; elles risquent d’écourter leur visite en leur présence.

Laisser libre cours aux visites

Soyez accueillant et attentif, mais évitez de distraire les visiteurs, qui sont des acheteurs potentiels. Je me chargerai de diriger la visite.

Être attentif aux commentaires

Vous croyez que votre maison est la plus belle du secteur ? Laissez le visiteur le découvrir par lui-même. S’il émet des commentaires, même négatifs, soyez à l’écoute; je me chargerai d’intervenir.

Demeurer discret

Je connais bien les besoins et désirs des visiteurs; je saurai leur présenter tous les avantages qu’offre votre maison. Si vous désirez me poser certaines questions, évitez de le faire pendant les visites.

Attendre le bon moment

Il faut faire preuve de patience si vous désirez vendre vos meubles et accessoires à un visiteur. Avisez-moi de vos intentions; j’interviendrai au moment approprié.

Profiter de mon expertise

Je négocierai avec le visiteur le prix de vente, les conditions de paiement et la date de prise de possession. Étant un professionnel; je saurai mener à bien les négociations, et ceci toujours à votre avantage.

Prendre des décisions éclairées

Avant de prendre des décisions importantes quant à la vente de votre maison, il est préférable de me consulter. Je possède une vaste expérience, que je mets entièrement à votre service.

Commission

Commission… En avez-vous pour votre argent ???

Si vous êtes comme la plupart de nos clients, vous vivez dans les années 2000 à «100 000 à l’heure». Entre le boulot, la famille, les loisirs et votre santé, en plus du stress relié aux appels téléphoniques et courriels, votre temps est limité. Par conséquent, si vous devez déménager cette année, il est possible que vous décidiez de confier la responsabilité de vos rêves immobiliers à un courtier professionnel.

Après une brève recherche, vous identifiez quelques offres de services de courtage immobilier et vous vous demandez combien payer de commission pour obtenir un service de qualité. Lors de la vente d’une propriété, l’objectif est d’économiser temps et argent et obtenir le meilleur prix de vente possible.

Traditionnellement, lors de la vente d’une propriété, vous payez un pourcentage qui peut varier selon l’offre de service et ce, une fois la maison vendue seulement. Il est primordial, avant de choisir un courtier, de lui demander son plan de mise en marché par écrit afin de bien évaluer votre investissement. Certaines offres peuvent vous sembler nettement moins dispendieuses que la moyenne, mais si le courtier ne fait pas une mise en marché de qualité et bien organisée, s’il n’est pas présent lors des visites et si son expérience de votre marché et ses compétences en négociation sont limitées, cette décision pourrait vous coûter cher, même si le pourcentage de commission est réduit.

Assurez-vous d’en avoir pour votre argent en engageant un courtier qui puisse vous démontrer son expérience et ses compétences en vous présentant un plan de mise en marché complet et avant-gardiste de même qu’un programme de garanties et d’assurances auxquelles vous avez droit. Un bon courtier aura les habilités pour maximiser votre prix de vente lors de vos négociations avec l’acheteur et saura, au besoin, orchestrer une situation d’offres multiples à votre avantage, dans les respect des règles avec les agents collaborateurs.

Le choix d’un courtier immobilier est une décision importante qui aura un impact sur l’ensemble de votre transaction. Il est primordial de faire affaire avec quelqu’un en qui vous aurez confiance, qui saura vous offrir un service haut de gamme et qui protégera vos intérêts tout en allant chercher le meilleur prix de vente pour vous… donc choisissez judicieusement!

20 conseils pratiques

La première impression

Souvenez-vous que la première impression des visiteurs est l’entrée principale de la maison. Assurez-vous que tout soit propre et repeint, s’il y a lieu. Votre gazon et l’aménagement paysager doivent être entretenus régulièrement et assurez-vous que les feuilles mortes et les déchets n’apparaissent pas dans la cour arrière. S’il a neigé, bien nettoyer et enlever toute trace de glace dans les escaliers et l’entrée.

Présentez la maison telle qu’elle est

Afin d’éviter d’expliquer ce que pourrait avoir l’air votre maison, assurez-vous d’effectuer quelques retouches de peinture, remplacer le papier peint endommagé, réparer les fissures apparentes et réparer les carreaux brisés lorsque nécessaire.

Laissez pénétrer les rayons du soleil

Ouvrez les stores et les rideaux; le visiteur pourra constater comment vote maison est bien éclairée et gaie.

Des robinetteries sans fuite

Un robinet qui fuit est nuisible à l’apparence d’un bain ou d’un évier et laisse entrevoir une plomberie défectueuse.

Les moindres détails sont importants

Prenez le temps de bien vérifier le fonctionnement de toutes les portes, tiroirs, fenêtres coulissantes et à battants. Réglez tous ces ajustements; votre maison prendra de la valeur.

La sécurité avant tout

Assurez-vous que les descentes d’escaliers soient dégagées et que tout soit à l’ordre car les visiteurs voudront voir les moindres recoins et ce, en toute sécurité. Il faut éviter tout accident et ne pas nuire au bon déroulement de la visite… n’oubliez pas, une vente est en cours!

De haut en bas

Mettez en valeur le grenier, éclairez le sous-sol et les autres espaces de rangement. Une couche de peinture au sous-sol peut faire toute la différence.

Maximisez les espaces de rangement

C’est l’occasion de faire le ménage des armoires et de démontrer aux visiteurs qu’ils disposeront de bons espaces de rangement.

Les salles de bain influencent la décision de l’acheteur

Ces pièces doivent être étincelantes de propreté, la robinetterie nettoyée, les fissures et les manques de calfeutrage réparés, les serviettes et la lingerie toujours propres, les produits personnels bien rangés.

Les chambres à coucher accueillantes

Gardez ces pièces éclairées et propres, enlevez les meubles inutiles, utilisez des couvre-lits attrayants et aux couleurs harmonieuses et nettoyez les stores et rideaux.

L’éclairage, un élément clé

Une maison bien éclairée est marque de bienvenue. Si les visiteurs viennent en soirée, laissez toutes les lumières extérieures et intérieures allumées et remplacez les ampoules s’il y a lieu.

Trop de monde

Évitez qu’Il y ait trop de personnes chez vous lors d’une visite, les acheteurs auraient l’impression de déranger votre vie familiale et auraient tendance à écourter leur visite et parfois manquer certains éléments importants de votre maison.

La musique douce

Votre musique n’est pas nécessairement au goût du visiteur, prenez soin de baisser le volume de vos appareils et de fermer le téléviseur. Laissez votre courtier discuter avec son client en toute quiétude, vous serez surpris des résultats.

Gare au chien

Les animaux sont les meilleurs amis de l’homme, mais certaines personnes sont craintives et ne peuvent supporter leur présence, alors tenez-les à distance.

Laissez parler le courtier

Soyez accueillant et attentif mais ne faites pas le travail du courtier. Le client est là pour visiter et non pour converser.

La plus belle maison du secteur

C’est peut-être vrai, mais laissez le visiteur le découvrir! Ne lui parlez pas de l’occasion unique qui se présente à lui. Si le visiteur vous fait remarquer certains défauts ou émet une remarque désobligeante, soyez attentif et gardez vos commentaires, le courtier se chargera d’intervenir.

La discrétion est toujours de mise

Soyez accueillant et attentif, mais ne faites pas le travail du courtier. Le client est là pour visiter et non pour converser.

Évitez de faire échouer une vente

Bien que l’occasion peut se présenter, n’offrez pas sur le champ de vendre vos meubles et accessoires au visiteur. Restez calme et détendu; votre courtier est au courant et saura intervenir au bon moment.

Les négociations

Laissez à votre agent le soin d’entamer les discussions avec le visiteur, concernant le prix de vente, les conditions de paiement et la date d’occupation des lieux. Votre agent est un professionnel qui saura mener à bien les négociations, et ce, toujours à votre avantage.

Faites confiance

Votre courtier est à votre disposition en tout temps. Avant de prendre des décisions importantes relativement à la vente de vote maison, consultez-le. Il possède une vaste expérience et est toujours à votre service.

5 Stratégies

Même si vous n’en êtes pas à votre première transaction immobilière, certains éléments peuvent vous compliquer la vie. Ces facteurs n’étaient peut-être pas intervenus lors de votre première transaction, mais ils ne doivent surtout pas être négligé lors de ce deuxième achat.

Non seulement devez-vous penser au financement, mais encore faut-il vendre la maison que vous possédez présentement juste au bon moment, afin d’éviter le fardeau financier que représente deux maison ou pis encore, le dilemme de n’avoir aucun endroit où habiter entre les deux actes de vente.

Dans cette étude, nous mettons en relief les cinq erreurs les plus fréquemment commises par les propriétaires lorsqu’ils achètent une nouvelle propriété. La connaissance des ces erreurs et des stratégies pour les éviter vous aidera à faire des choix éclairés avant la mise en marché de votre demeure actuelle.

Des lunettes roses

La plupart d’entre nous rêvent d’améliorer leur style de vie et de déménager dans une maison plus grande ou plus luxueuse. Malheureusement, il y a souvent un fossé entre notre cœur et notre compte de banque. Vous avez eu le coup de foudre pour une propriété que vous avez vue près de chez vous, mais elle est déjà vendue ou elle est beaucoup trop chère pour vos moyens. Nombreux propriétaires tombent dans la spirale épuisante de la recherche de propriétés alors qu’il y a une façon de faire bien plus facile. Par exemple, voyez si votre agent offre un «Système d’Achat Personnalisé» ou un service «À l’affût des Maisons» qui élimine les tâtonnements et vous permet de dénicher la maison de vos rêves. Ce genre de programme vous permet d’apparier vos critères personnels à TOUTES les maisons disponibles sur le marché (au fur et à mesure de leur inscription). Un tel programme permet aux propriétaires de se débarrasser de leurs lunettes roses et de déménager dans la maison de leurs rêves à un prix abordable.

Ignorer les améliorations nécessaires

Si vous voulez obtenir le meilleur prix possible pour votre maison, vous devez faire certains travaux pour améliorer la perception des acheteurs éventuels. Il n’est pas nécessaire que ces retouches soient onéreuses, mais si vous acceptez de faire cet investissement mineur, vous pourrez le rentabiliser dix fois et peut-être même plus lorsque vous vendrez. Il est très important que vous fassiez ces améliorations avant de mettre votre demeure sur le marché. Si vous ne disposé pas des fonds nécessaire, il est possible d’obtenir un prêt que vous rembourserez après la vente.

Ne pas vendre d’abord

Vous devriez planifier de vendre avant d’acheter. Ainsi, vous ne serez pas en position de faiblesse à la table de négociation, vous sentant forcé d’accepter une offre sous la valeur marchande parce que vous avez à rencontrer des délais d’achat. Si vous avez déjà vendu votre propriété, vous pouvez acheter votre nouvelle maison l’esprit en paix. Si vous recevez une offre intéressante pour votre maison, mais que vous n’avez pas commencé à chercher sérieusement, vous pouvez mettre une clause conditionnelle dans la promesse d’achat vous donnant un délai pour trouver une nouvelle maison.Si le marché est faible et que vous trouvez que vous ne vendez pas aussi vite que vous l’auriez pensé, vous pouvez louer votre maison et la remettre sur le marché plus tard, surtout si votre maison est plutôt petite et est idéale pour un premier acheteur. Dans ce cas toutefois, n’oubliez pas de voir l’incidence fiscale d’une telle décision.

Se priver d’une pré-autorisation hypothécaire

Plusieurs propriétaires ignorent l’avantage considérable que représente une pré-autorisation hypothécaire. Celle-ci ne vous coûte rien, pas plus qu’elle ne vous engage. Pourtant, elle vous donne un avantage important vous permettant de vous situer dans une fourchette de prix pour vos recherches, mais surtout confirme au vendeur que vous avez bel et bien les fonds nécessaires pour acheter la propriété. Avec un tel atout en poche, votre offre sera perçue beaucoup plus favorablement par le propriétaire vendeur et ce, parfois même, si votre offre est un peu plus basse que celle d’un acheteur non qualifié. Ne vous privez pas d’un tel avantage.

Le manque de coordination entre les deux transactions

Avec deux transactions majeures à coordonner avec toutes les personnes que cela implique (courtier hypothécaires, notaires, inspecteurs en bâtiments, courtiers immobiliers), les probabilités de mauvaise communication et d’oublis augmentent substantiellement. Pour éviter ce cauchemar logistique, collaborez étroitement avec votre courtier.

9 erreurs à éviter

…LORS DE LA VENTE DE VOTRE MAISON

Vendre votre propriété est l’une des plus importantes transactions de votre vie.
Afin de réaliser une vente rapide, au meilleur prix et réduire le niveau de stress lié à la vente de votre maison, nous vous suggérons d’éviter les erreurs suivantes :

Choisir un courtier pour les mauvaises raisons

Il est primordial d’avoir confiance en le courtier immobilier qui vous représente, de croire en sa compétence et en son expérience. Vous voulez un courtier qui peut facilement vous expliquer tout le processus de la mise en marché, qui connaît très bien le marché, qui détient une banque d’acheteurs éventuels et qui peut vous donner de précieux conseils pour augmenter vos chances de vendre. Ne choisissez surtout pas un courtier en fonction de l’évaluation la plus élevée qui est faite de votre maison. Choisissez plutôt le courtier qui fait une évaluation juste et qui vous offre les meilleurs outils de performance.

Prix demandé trop haut ou trop bas

Établis le prix demandé ne doit pas être fait à la légère. Un prix trop élevé est aussi dommageable qu’un prix trop bas. Vous devez savoir que l’acheteur moyen visite de 15 à 20 maisons avant de prendre sa décision.Si votre maison ne se compare pas favorablement aux autres dans la même gamme de prix, vous ne serez pas pris au sérieux par les acheteurs éventuels. Résultat : votre maison restera sur le marché plus longtemps et les acheteurs penseront à tort qu’il y a quelque chose d’anormal dans votre maison.

Choisir le courtier immobilier qui avance le plus haut prix

Le plus vieux truc du métier est de laisser miroiter un prix de vente alléchant, signer le contrat et réduire le prix ensuite. Prenez connaissance des dernières ventes de maisons similaires à la vôtre dans le quartier et sachez le prix demandé par vos compétiteurs. Ce n’est pas vous ou votre courtier qui allez acheter la maison, mais bien un acheteur potentiel. Le prix de vente sera déterminé par le marché seulement.

Mal préparer votre maison pour les visites

Le propriétaire vendeur contrôle la qualité du produit et le courtier immobilier inscripteur contrôle la qualité de la mise en marché. Chaque année, les compagnies nord-américaines dépensent des milliards en présentations de produits et design d’emballages. L’apparence est primordiale. Vous ne pouvez pas déplacer votre maison et vous pouvez difficilement en changer les divisions. Par contre, vous pouvez facilement améliorer son apparence :

  • Nettoyer comme jamais.
  • Ramasser, redresser, ranger et réparer.

Corriger les petits détails peut paraître insignifiant, mais cela crée une première impression très favorable pour les acheteurs qui se visualisent vivant chez vous. La décision d’acheter une maison tient plus de l’émotion que de la logique. Par conséquent, laissez l’acheteur visiter à sa guise et de manière à générer un sentiment de confort.

Mal diffuser aux acheteurs éventuels l’information sur votre maison

Une des plus importantes raisons de confier la vente de votre maison à un courtier immobilier, c’est de profiter de son expertise en publicité et de ses outils de marketing spécialisés. Assurez-vous que votre courtier immobilier soit disponible et annonce dans les journaux ayant le plus grand impact publicitaire.

  • Permettre au courtier immobilier d’installer une enseigne à vendre
  • Ne pas limiter le temps de visite des acheteurs
  • Annoncer votre propriété dans les journaux locaux
  • Inscrire votre propriété sur Internet, idéalement un site «web» personnalisé

Exercer une pression indue sur les acheteurs durant les visites

Personne n’apprécie la vente sous pression, encore moins au moment d’acheter une propriété. Dans cette situation les acheteurs pourraient se demander pourquoi vous êtes si anxieux de vendre.Si vous suivez les acheteurs pas à pas en indiquant le moindre détail qui peut vous sembler important, tel un nouveau chauffe-eau, un grand garde-manger, vous empêchez l’acheteur d’être à l’aise. Laissez plutôt votre maison parler d’elle-même.

Cacher certains défaut de votre maison

En tant que propriétaire vendeur, assurez-vous de tout dévoiler. Le vendeur averti prendra les devants et informera l’acheteur de tout défaut connu pouvant diminuer la valeur de la propriété. L’acheteur peut ainsi rédiger sa promesse d’achat en toute confiance et ajuster son budget en conséquence. Ceci permettra de réaliser la condition d’inspection de l’immeuble avec beaucoup plus de facilité.

Ne pas connaître votre acheteur

Durant la négociation, votre objectif est d’en contrôler le rythme, et si possible, en déterminer l’échéance. Vous devez connaître la motivation de l’acheteur :

  • Doit-il déménager rapidement?
  • A-t-il les moyens financiers pour conclure la vente?

Connaissant ces facteurs, vous aurez l’avantage dans la négociation, car vous saurez jusqu’à quel point vous pouvez insister pour obtenir ce que vous voulez.

Ne pas connaître ses limites financières pour l’achat de la prochaine maison

80% des gens vendent leur maison dans le but d’en acheter une autre qui répond mieux à leurs besoins. Lors de la mise en marché de votre propriété, établissez clairement vos besoins avec votre courtier immobilier et débutez vos recherches. Parallèlement à votre processus de vente, il est important de savoir où vous en êtes avec votre projet d’achat. Réglez votre financement avec un courtier hypothécaire et réservez votre taux d’intérêt pour les prochains mois ; cette démarche vous permettra de garder le contrôle lors des négociations.

Divorce

COMMENT ÉVITER DES ERREURS COÛTEUSES AU SUJET DE LA MAISON QUAND VOUS ÊTES AU MILIEU D’UN DIVORCE?

Le divorce comporte une part de difficultés émotionnelles et de décisions financières importantes qu’il faut savoir gérer. Une des plus importantes décisions concerne la maison.

Dans le tourbillon émotionnel et les soucis matériels qu’entraine un divorce, vous avez surtout besoin de réponses claires, précises et impartiales au sujet de votre patrimoine immobilier. Une fois informés de ce qui risque d’arriver avec l’hypothèque, les impôts, toutes les questions reliées à la maison, la prise de décision sera facilitée. L’avis d’un tiers, neutre et bien documenté, vous permettra de prendre des décisions rationnelles plutôt qu’émotives.

Probablement que la première question à poser est: voulez-vous continuer à vivre dans la maison? Le voisinage familier vous apportera-t-il une sorte de réconfort, ou plutôt de pénibles souvenirs? Voulez-vous minimiser le bouleversement en restant sur place ou déménager dans l’endroit qui sera pour vous le symbole d’un nouveau départ?

Vous seul pouvez répondre à ces questions, mais peu importe la réponse, les répercussions financières doivent être considérées dans le processus de prise de décision. Que pouvez-vous payer? Pouvez-vous prendre en charge la maison avec votre « nouveau » budget? Pouvez-vous rouvrir votre hypothèque et négocier un refinancement? Est-il préférable de vendre et d’acheter autre chose? Que pensez-vous pouvoir acheter avec vos nouveaux moyens?

L’objectif de cette étude est de vous aider à poser les bonnes questions de façon à prendre des décisions éclairées qui correspondront à votre nouvelles situation.

4 OPTIONS

Il est important de bien comprendre les implications financières de chacun de ces scénarios.

Vendre la maison et partager les profits

Votre principal intérêt pour cette option est de maximiser le prix de vente de la propriété. Nous pouvons vous aider à éviter les erreurs que commettent les propriétaires dans votre situation, erreurs qui viennent compromettre les résultats attendus. Pendant que vous tentez de mettre de l’ordre dans vos affaires, assurez-vous du profit net que vous pouvez escompter. Après les dépenses entourant la vente et après avoir fixé le partage des profits, que restera-t-il? Le partage pourrait ne pas être moitié/moitié parce que le jugement de divorce a statué autre chose, ou que le comptant à l’achat était différent ou encore parce que les lois en vigueur concernant le patrimoine familial influencerait les choses autrement.

Acheter la part de votre conjoint

Si vous avez l’intention de garder la maison, vous aurez à déterminer comment vous pourrez faire face à vos obligations mensuelles si vous ne disposez que d’un salaire. Si vous aviez eu recours à deux revenus pour vous qualifier pour l’hypothèque, vous pourriez avoir de la difficulté à obtenir un refinancement à vous seul.

Vendre votre part à votre conjoint

Si vous partez, vous avez la possibilité de démarrer à neuf avec du comptant dans vos poches. Cependant, sachez que si le prêt hypothécaire existant demeure en vigueur, vous en resterez, vous et votre conjoint qui avez signé le prêt, solidairement responsables. Cette responsabilité vis à vis du prêt antérieur peut vous empêcher d’obtenir une hypothèque si vous achetez une nouvelle maison même si dans les faits vous n’êtes plus légalement propriétaire de la première.

Demeurez propriétaires

Certains couples divorcés vont reporter la décision de la vente pour un certaine temps même si un seul des conjoints vit dans la maison. Cette situation qui vous permet de respirer et vous évite des soucis jusqu’à un certain point, mais demande une certaine vigilance compte tenue des règles de l’impôt. Gardez en tête qu’à la date de la vente, votre situation relative à votre déclaration de revenus aura peut-être changée.

Quand vous décidez de vendre
Si votre conjoint et vous décidez de vendre la maison, entourez-vous de professionnels pour aller chercher le maximum en regard de cet actif important. Vos différends doivent être mis de coté, vous devrez être impliqués au moment de la prise du contrat de courtage.

Testimonials

« L’Équipe Corber a agi comme courtier immobilier quand j’ai quitté Montréal avec ma famille pour les États-Unis. Ils ont, non seulement agi avec diligence et professionnalisme, ils ont même pris soin garder un oeil sur la maison pendant l’hiver, alors que nous étions absent. Ils ont même organisé et géré avec des gens de service pour réparer, entretenir et mettre à niveau la maison comme l’exige la vente. Je suis très heureux et satisfait de leur service et je pense que j’ai fais le bon choix en les choisissant. Ce fut un grand soulagement car ils ont pris soin de notre maison en notre absence jusqu’à ce que la maison soit vendue. Je leur souhaite tout le succès. »
Satya Roy
Los Angeles, Californie

« Cher équipe Corber
Nous vous remercions pour votre travail acharné dans la vente de notre maison et de votre aide dans l’achat de notre nouvelle maison. Nous n’aurions jamais pu réussir sans vous. Votre équipe est la meilleure! Merci encore. »
Susan et Jimmy
D.D.O, Québec



Inscrivez-vous vous à notre infolettre